LA QUERELLE DU COLORIS entre l’école de POUSSIN et celle de RUBENS, sublimée par la palette de WATTEAU

« Ce qu’on aperçoit d’abord (…) est un groupe composé d’une jeune femme et de son adorateur. L’homme est revêtu d’une pèlerine d’amour sur laquelle est brodé un cœur percé, gracieux insigne du voyage qu’il voudrait entreprendre. (…) elle lui oppose une indifférence peut-être feinte (…) le bâton du pèlerin et le bréviaire d’amour gisent…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous