PIERRE MIGNARD (1612-1695), PREMIER PEINTRE DU ROI

« LE BAPTÊME DU CHRIST » de Pierre MIGNARD, Si Mignard et Le Brun étaient notoirement en proie à une rivalité acharnée, Hyacinthe Rigaud sut garder leur amitié conjointe. Vouloir être artiste, c’est vouloir se placer sous un régime d’exception, où se mêlent autant de critères esthétiques que de moteurs psychologiques, de capital réel que de «…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

« TU SERAS PEINTRE, MON ENFANT, OU JAMAIS IL N’EN SERA » VIGÉE LE BRUN

Vigée Le Brun réduit-elle dans ses œuvres son rôle à celui de mère ? L’argument serait d’autant plus recevable que la valorisation de la figure maternelle au XVIIIe siècle ne s’est pas accompagnée d’une émancipation en profondeur : la femme reste très largement cantonnée à la sphère privée. Élisabeth Louise Vigée Le Brun est l’une…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

HENRI II, EMPEREUR GERMANIQUE ET SES DONS POUR L’ÉTERNITÉ À LA CATHÉDRALE DE BÂLE EN SUISSE

A l’occasion du millénaire de la consécration de la cathédrale de Bâle, qui eut lieu à l’automne 1019 en présence de l’empereur Henri II. La consécration de la cathédrale le 11 octobre 1019 en présence de l’empereur Henri II (1002–1024) mettait un point d’orgue à un processus marquant pour la région du Rhin supérieur: le…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

UN SACRE « AUSSI BEAU QUE RUBENS ! » SELON GÉRICAULT

Sacre de l’empereur Napoléon Ier et couronnement de l’impératrice Joséphine dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 2 décembre 1804 – Jacques-Louis DAVID (Paris, 1748 – Bruxelles, 1825) – H. : 6,21 m. ; L. : 9,79 m. Cette page historique immense procède en effet du Couronnement de Marie de Médicis de Rubens (Louvre, galerie…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

L’HUMOUR DES COMPAGNONS DU DEVOIR

Aquarelle de l’artiste polonaise Maja Wronska qui est surtout connue en tant qu’architecte. Maja est née le 28 janvier 1989 en Pologne. Elle est appréciée pour ses aquarelles colorées de paysages urbains européens. Jacques Le Goff, l’un des meilleurs spécialistes du Moyen Age, nous livre son regard personnel sur le Dieu de l’Occident médiéval. Officiellement,…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

LE PRESTIGE DE L’UNIFORME DEVANT LA MORT

 De tous temps, le vestiaire militaire s’invite dans les garde-robes. SIR WILLIAM ORPEN, UN PEINTRE TÉMOIN DE LA GRANDE GUERRE Musique Le Chœur de l’Armée Française, Orchestre de la Garde Républicaine (SOMMAIRE) L’élégance n’est pas uniquement affaire de vêtements, elle réside aussi dans le soin que l’on apporte à l’ensemble de sa parure ; l’uniforme…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

COMMENT « LA FRONDE » VOULAIT CHANGER LA FRANCE EN MONARCHIE PARLEMENTAIRE

« Combat de deux cavaliers, faubourg Saint-Antoine sous les murs de la contre-escarpe de la Bastille ». C’est ce combat que l’artiste anonyme représente, sous l’aspect d’un affrontement des cavaleries. On peut supposer qu’il s’agit d’une commande de l’entourage royal célébrant, non sans équivoque, le dernier combat significatif de la Fronde. « Tel qui disait : «…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

REGARD SUR L’ART AU TEMPS DE L’OCCUPATION NAZIE EN FRANCE

Entre 1940 et 1944 , sous l’occupation à Paris, les chanteurs chantaient, les acteurs jouaient, les stripteaseuses se déshabillaient et les cinéastes filmaient. Quelle a été l’attitude de tous ces artistes faces à l’occupant et comment l’occupant s’est-il comporté avec le milieu artistique. Colette femme «libre» au regard des conventions de la bourgeoisie IIIe République…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous

LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE À LA CONQUÊTE DU MONDE PAYSAN AU XIXe SIÈCLE

Ô Christ ! ajouta-t-il avec solennité et en levant les yeux au ciel, quand viendras-tu avec les vanneurs pour séparer l’ivraie du bon grain ?— (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820) Jean-François Millet (1814-1875) Un vanneur vers 1848 huile sur bois H. 79,5 ; L. 58,5 cm Au 19e siècle dans…

Ce contenu est réservé aux abonnés uniquement.
Connexion Abonnez vous